Sélectionner une page

Projet Esécurité

Projet Esécurité

Partenaires financiers

En France, le coût annuel moyen des dommages causés par les inondations (et assurés au titre du régime Catastrophes Naturelles) s’élève à 520 millions d’euros.

Concernant la dernière crue de 2013, sur l’ensemble du département, les dommages liés à cette crue sur les biens non assurés des collectivités (infrastructures et ouvrages d’art) se chiffrent à plus de 150 M€. La mort de 2 personnes est à déplorer.

Pour le bassin supérieur de la Garonne (Barousse, haute vallée de la Garonne et vallée de la Pique) le montant des dégâts a finalement été évalué à 35 millions d’euros (comité de suivi, 5 juillet 2013), dont 15 millions d’euros pour la seule commune de Saint-Béat. Pour la commune de Loures Barousse, située sur le bassin versant étudié dans ce projet et lourdement touchée avec 55 maisons sinistrées et d’importants dégâts sur sa voirie et ouvrages communaux, les dégâts ont été évalués à 963.743 € rien que pour les biens publics.

Les dégâts aux biens non assurables des collectivités se chiffrent à environ 8 M€ sur le bassin de la Neste (source : DDT65) : pont de Saint-Laurent effondré, camping, villages, lotissements, base de loisirs… , auxquels il faut ajouter les dommages liés aux calamités agricoles (2 M€).

Les élus de la Communauté de Communes Neste Barousse et notamment ceux des villages touchés par les dernières inondations de 2013 ont souhaité pouvoir connaître en temps réel l’état de leurs cours d’eau, mieux anticiper les crues et mieux prévenir/alerter les administrés ainsi que les services de secours.

 

En effet, la modernisation des capteurs embarqués et des télécommunications permet de pouvoir enfin disposer d’informations temps réel contribuant à une meilleure efficience dans le déroulement des épisodes de crues.

Ainsi il a été décidé d’expérimenter de nouveaux outils de gestion et de prévention des risques dans le cadre du projet Esécurité, financé par l’Etat via le fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT), et l’Union Européenne via le fonds européen de développement régional (FEDER) géré par la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

Un marché public de fournitures et prestation de services ayant pour objet l’étude, la fourniture, l’installation et la mise en service de dispositifs d’alerte et de prévision a été publié le 28/08/2017.

Après examen des candidatures et analyse des offres, c’est l’entreprise OGOXI-OGOXE qui a été retenue.

En France, le coût annuel moyen des dommages causés par les inondations (et assurés au titre du régime Catastrophes Naturelles) s’élève à 520 millions d’euros.

Concernant la dernière crue de 2013, sur l’ensemble du département, les dommages liés à cette crue sur les biens non assurés des collectivités (infrastructures et ouvrages d’art) se chiffrent à plus de 150 M€. La mort de 2 personnes est à déplorer.

Pour le bassin supérieur de la Garonne (Barousse, haute vallée de la Garonne et vallée de la Pique) le montant des dégâts a finalement été évalué à 35 millions d’euros (comité de suivi, 5 juillet 2013), dont 15 millions d’euros pour la seule commune de Saint-Béat. Pour la commune de Loures Barousse, située sur le bassin versant étudié dans ce projet et lourdement touchée avec 55 maisons sinistrées et d’importants dégâts sur sa voirie et ouvrages communaux, les dégâts ont été évalués à 963.743 € rien que pour les biens publics.

Les dégâts aux biens non assurables des collectivités se chiffrent à environ 8 M€ sur le bassin de la Neste (source : DDT65) : pont de Saint-Laurent effondré, camping, villages, lotissements, base de loisirs… , auxquels il faut ajouter les dommages liés aux calamités agricoles (2 M€).

Travaux réalisés :

Le territoire de la Communauté De Communes Neste Barousse s’étend sur environ 306,8 km².
Il est parcouru par 448 km de linéaire de cours d’eau (BD Topo IGN), dont 245 km sont des cours d’eau intermittents et 209 km des cours d’eau permanents.
D’après la cartographie interactive des zones inondables 10.38 km² sont concernés par le risque inondation. En effet :

  • 0.24 km² sont concernés par les crues dites « très fréquentes » dont la durée de retour est inférieure à 2 ans,
  • 3.09 km² 0.24 km² sont concernés par les crues dites « fréquentes » dont la durée de retour est de 5 à 15 ans,
  • Et, 7.06 km² sont concernés par les crues dites « exceptionnelles » dont la durée de retour est centennale.

Le territoire de la CCNB est composé du sous-bassin de la Garonne amont et du sous bassin versant de la Neste.

Dans le cadre du présent projet, la zone d’étude concerne le sous-bassin versant Garonne Amont situé sur le territoire de l’ancienne Communauté de Communes de la Vallée de la Barousse étant donné que le sous bassin versant de la Neste situé sur le territoire de l’ancienne Communauté de Communes de Saint Laurent de Neste sera pris en compte dans le cadre du PAPI des Nestes réalisé par le PETR du Pays des Nestes.

Etudes :

Les études réalisées par l’entreprise Ogoxi en lien avec l’équipe de la CCNB ont permis de réaliser une carte des risques d’inondations du bassin versant Sous-Secteur O00/ qui a permis de définir les zones sur lesquelles des dispositifs de surveillance et d’alerte de crues devraient être disposés. Cette étude a pris en considération les particularités du bassin versant tant géomorphologiques qu’hydrauliques. L’ensemble des études et des analyses des données collectées ont permis de créer une modélisation du bassin versant et définir le type de mesure à effectuer et les équipements nécessaires à installer pour une surveillance adaptée au bassin versant.

Le bassin versant du Sous-Secteur O00 – La Garonne de sa source au confluent de la Neste et la subdivision par zone hydrographique :

Travaux & installation :

Ainsi, afin de disposer d’une solution de surveillance des cours d’eau permettant d’assurer leur suivi et le déclenchement d’alertes en cas de crue présente ou à venir, il a été décidé d’installer 4 capteurs (balises connectées) permettant de connaitre à tout instant la hauteur de la lame d’eau en temps réel, d’installer 3 pluviomètres connectés permettant de connaître en temps réel les volumes de précipitations.

De plus , afin de disposer d’un système de prévision des inondations en fonction notamment de la typographie du bassin versants, des études pédologiques, de la cartographie des risques inondations, des prévisions météorologiques en temps réel, de l’historique des crues passées, des hauteurs d’eau des cours d’eau en temps réel (obtenues grâce aux balises)  des précipitations en cours (obtenues grâce aux pluviomètres connectés) et de disposer d’une solution permettant de faire de la prévision et d’alerter les personnes visées (élu, services techniques, services de secours, préfecture…), il a été décidé de développer :

  • Une plateforme d’analyse et de traitement des données permettant de faire de la prévision,
  • Une interface web, mobile ou autre permettant aux personnes concernées de consulter les informations issues des capteurs, les historiques des crues…
  • Un système d’alerte mail et/ou SMS et/ou Téléphone avec également un objet connecté d’alerte indépendant des réseaux de télécommunication souvent saturés et inopérants pendant les forts épisodes de crue.
Fonctionnement plateforme

Fonctionnement de la plateforme

ContactDu service concerné

Communauté de Communes Neste Barousse,
15 Croix Huguenots,
65370 Sar
05 62 99 35 23

Les actualitésde la CC Neste Barousse

Visite Nistos

Visite Nistos

Les élus de la communauté de communes Neste Barousse et les agents de la Station de Nistos sont très heureux d'avoir...